Création d’une ouverture dans un mur en pierre

Faire un ouverture dans un mur en pierre ce n’est pas sorcier, le tout est de travailler en sécurité. Il doit exister en tout une bonne dizaine de méthodes différente pour créer une ouverture : partir du haut, du bas, n’ouvrir qu’a hauteur du seuil ou n’enlever qu’un parement à la fois, étayer ou non… Voici en photo une méthode de démolition parmi toutes celles que je viens de vous citer. Réalisé en collaboration avec l’entreprise Hervé Martineau.

Ouverture mur en pierre

Ouverture mur en pierre

Ouverture mur en pierre

Ouverture mur en pierre

 

Joints de pierres à la chaux

Mur pierre sablé

Voici un mur intérieur en pierre qui à été sablé avec soin par mon client ( un brin bricoleur ). Néanmoins, réaliser les joints lui-même lui paraissait trop fastidieux. Qu’importe ! Je suis là pour ça ! C’est donc l’air serein, avec maintenant quelques rejointoiements à mon actif que je suis intervenu sur ce mur.

Joints à la chaux aérienne

J’en ai profité pour peaufiner ma technique : utiliser une chaux aérienne ( CL90 ) en intérieur pour laisser transparaitre la teinte du sable. Utiliser un sable 0-2 repassé au tamis ( je n’ai pas regretté du tout, un bonheur à appliquer, et une surface de joint totalement uniforme ). Faire le mortier de bonne consistance, avoir une gestion très précise de l’eau pour avoir un mortier suffisamment souple mais qui ne tache pas au contact de la pierre. L’application s’est faite à la langue de chat et avec un petit talochon à la place de la grosse taloche pour gaver les joints. Après un certain temps de séchage, on brosse les joints, ni trop secs, ni trop humide.

Et voilà le travail ! ( Le mortier fini de sécher par endroits et oui, il fait presque nuit, merci l’halogène ) Joints à la chaux sur mur en pierre

 

Mur en pierre rejointoyé à la chaux

Rejointoiement à la chaux d'un mur en pierre Joints à la chaux sur mur en pierre

Chantier réalisé à Theizé, dans le Rhône, région Rhône-Aples.

 

Un mur en pierres dans le Beaujolais (1/3)

mur pierre abimé

Voici un mur de clôture proche de Villefranche, au sud du beaujolais, long d’environ 17 mètres de long sur 1,5 mètre de haut en moyenne. Le mur est partiellement écroulé sur un parement, l’autre parement tient a cause de l’incrustation du ciment dans les joints.

mur en pierres dorée

La première étape était donc de rebâtir le parement écroulé. Ma première préoccupation était de savoir si j’allai laisser les couvertines ou les faire tomber pour des raisons de sécurité. J’ai tombé les premières qui étaient trop endommagées, et ai laissé les suivantes qui étaient plutôt stables. Deux guides et un cordeau plus tard le mur monte petit à petit, une assise après l’autre.

mur pierre écroulé

mur en pierre, parement écroulé

Le ciment à ici accéléré la dégradation du mur, celui-ci ne pouvant évacuer correctement son humidité, le mortier à base de terre qui liait les deux parements s’est dégradé. Les pierres n’étant pas assez encastré à l’intérieur du mur ( on parle de manque de boutisses ) ainsi qu’une disposition parfois en dévers ( CAD que la pente des pierres est orienté vers l’extérieur du mur, et que les pierres on tendance à glisser vers l’extérieur ).

mur pierre intérieur

On voit ici, que j’adopte un appareillage régulier, bien que les pierres ne soient pas équarries. J’utilise les pierres qui vont le plus profondément possible dans le mur, c’est ce que l’on appelle une disposition des pierres en boutisse, afin de donner un maximum de cohésion entre les deux parements. Le Mortier employé est un mortier de chaux et de sable. Le sable utilisé est un sable de Saône, pauvre en fines, je l’ai donc complété avec un peu de terre locale ( minérale ) tamisée. La terre teinte le mortier et colore les légèrement les joints.

joints chaux mur en pierre

Voilà, et il reste encore une bonne partie à rebâtir, la suite très bientôt…

vue du dessus mur en pierre