La question de l’isolation

L’isolation du bâti ancien est un vaste sujet à controverse. La mode est à l’isolation : crédit d’impôt, prêt à taux zéro etc… Seulement isoler avec de mauvais matériaux n’apporte rien, pire cela peut dégrader le gros œuvre de votre habitat, augmenter le taux d’humidité de votre intérieur, accélérer le développement des moisissures, répandre des particules nocives dans l’air intérieur… au final dégrader votre confort de vie à vos frais ! Il n’est pas rare que moi ou mes collègues assistions à l’enlèvement d’un système d’isolation mal conçu ou installé pour de mauvaises raisons. Il faut savoir que le marché de l’isolation est tenue par de puissant lobbies, qui n’ont qu’une envie : vous vendre des produits au bilan carbone honteux sous couvert d’écologie. Leur influence au gouvernement à faillit nous couter l’obligation de refaire nos façades patrimoine façon panneau de polystyrène.

1 – Toujours avoir une humidité équilibré avant d’installer un système d’isolation : Il arrive parfois que des artisans prescrivent une isolation pour pallier à des problèmes d’inconfort liés à une humidité excessive : il n’y a pas pire bêtise, on ne fait qu’emprisonner l’humidité derrière l’isolant et dégrader celui-ci. Avant d’isoler il faut donc s’assurer de l’absence de pathologie humide et le cas échéant la traiter : Lien humidité

2 – Utiliser des isolants perméables à la vapeur d’eau si il sont en contact avec les murs, ou avoir un renouvellement d’air suffisant pour les sytèmes déportés ( lame d’air ventilé ) pour éviter l’apparition de moisissures derrière les doublages. Les seuls complexes pouvant garantir une migration de l’humidité efficace entre l’air intérieur et le mur sont des systèmes d’enduit ou comprenant des liants microporeux. En effet chaque différence de matériaux trop importante obligera l’eau à « changer de phase » pour poursuivre sont cheminement ( passer de l’état liquide à gazeux et vice-versa ) ce qui ralentira sa migration. Un matériaux homogène facilitera l’évacuation de l’humidité ( chaux, terre ) bien plus qu’un complexe de plusieurs matériaux ( placo, frein vapeu, laine de bois, pierre ). C’est en ce sens que nous proposons en priorité des solution d’enduits pour les murs, bien plus efficaces sur ce point. Nous réservons les doublages pour les parties à forte contraintes en terme de réseaux, ou dans les cas où la nécessité d’isoler est importante.

3 – Avoir une étanchéité à l’air efficace pour limiter les effets de condensation dans les isolants déportés, lutter contre un renouvellement de l’air excessif non controlé. Mais avoir des surfaces poreuses succeptible d’accumuler l’excédant d’humidité de la pièce sans avoir à surventiler. Les enduit fournissent naturellement l’étanchéité à l’air attendue dans nos vieux bâtiments : pas de joints de plaques, pas de vide d’air derrière, le support ( mur ) est traité, ses fissures rebouchées. La solution des enduits n’est pas la solution la plus courte mais bien la plus efficace.

Isolation? Correction thermique ? Ne rien faire ? Que choisir ?

Tout d’abord plutôt que de considérer le mur comme une masse neutre il faut le voir comme faisant parti d’un sytème global : Quelle est sa composition, quelle incidence on ces matériaux sur le confort intérieur ( déphasage, masse thermique, régulation de l’humidité etc… ) De quels apports bénéficies ou non ces masses ( solaire, rayonnement de chaleur intérieur, exposition aux vents etc… ) A partir de là, on peut considérer que chaque mur est unique, et que chacun d’eux doit être traité de façon spécifique et non pas selon quel dogme de Saint-Gobain et de la RT-2012 prônant leur placo et leur 120 mm de laine minérale.

Les solutions envisageables vont des joints de pierres, aux enduit chaux et terre, adjuvanté de fibre végétale isolante ou non tel que les enduit chaux chanvre, jusqu’au isolant gardant la conductivité capillaire avec le mur comme le bloc de chanvre encollé au mortier, ou le chaux-chanvre ou terre paille banché, en finissant par les systèmes conventionnels de cloison isolant déporté, moins intéressant sur la gestion de l’humidité, mais bien pratique pour le passage de réseaux multiples. Chaque mur est un cas particulier, et l’avis d’un professionnel est indispensable pour concilier vos attentes esthétiques et de confort.