Enduits intérieurs respirants

Dans le bâti ancien, le particulier candide se pose souvent la question :  » – Est-ce que je peux mettre du Placo contre mes murs ?  »  » – Dois-je mettre de la laine de verre ?  » STOP !

Doublage Placo masquant une infiltration d'eau

Doublage Placo masquant une infiltration d’eau

 

La vraie question devrait plutôt être :  » – Quelle est la meilleure solution pour le traitement de mes murs afin de profiter au maximum des avantages du pisé ?  »

Et là je vous répondrai :  » – Les enduits bien sur ! A la chaux, à la terre et même au plâtre naturel !

Les enduits sont la meilleure solution en traitement mural pour quelques simples raisons :

– Ils permettent d’effectuer l’entretien du gros oeuvre, les murs en pisé étant souvent un peu grignotés ou fendus après un siècle et demi d’existence, les opérations de bouchage de trous / fissures , et le redressage des murs à l’enduit, le consolident.

– Les enduits sont une surface d’échange direct entre le mur et l’air ambiant : à la fois pour la régulation de l’air intérieur en humidité, les enduits ont un effet d’éponge et maintiennent l’air à un taux d’humidité optimal, augmentant la sensation de confort à température égale. Et également en terme de masse thermique, ces gros murs en terre ne demandent qu’à se charger de chaleur pour mieux la rayonner les 12 heures suivantes. Plutôt que de chauffer uniquement l’air dans le cas d’un doublage isolé, il est plus intéressant de chauffer des masses intérieures afin de bénéficier d’une forte inertie thermique. Aérer sa maison en hiver n’est plus un drame dès lors que la chaleur se retrouve emmagasinée dans les murs, les pièces retrouveront vite leur température.

Enduit terre et badigeon de chaux

Enduit terre et badigeon de chaux

Les enduits sont la solution la plus saine : l’apposition d’un doublage pose de nombreuse questions d’hygiène ( Pose d’isolant ? Frein vapeur ? Lame d’air ? ) Il n’y a pas de solution parfaite, mais la plus grosse erreur consiste souvent à doubler sur un revêtement étanche, bien souvent en investissant dans de l’isolant ( jetant de l’argent par les fenêtres devrais-je dire ). Le pisé est un bon isolant, qu’on se le dise, c’est un matériau complexe, étudié aujourd’hui encore par des laboratoires comme CRATERRE, ou L’ENTPE, qui s’évertuent à prouver les propriétés dynamiques du pisé dans la gestion des flux hygro-thermiques. L’isolation et le confort de la terre, ça se mesure en vivant dans une maison en terre et non pas en appliquant un simple barème.

Enduit serré à la chaux et poudre de marbre

Enduit serré à la chaux et poudre de marbre

– Les enduits présentent une grande variété de matières, propriétés, textures… Du stuc, en passant par un taloché bois, jusqu’à un corps d’enduit sommairement dressé, il existe une grande variété d’aspects propres à ce que l’on recherche. Il est possible de faire un enduit à la terre, à la chaux, avec du sable, de la poudre de marbre, de la paille, du chanvre, de la pouzzolane, du liège et j’en passe… Chaque matériau ayant son avantage et son domaine d’utilisation spécifique… Contrairement au couple Placo / laine de verre, vendu comme une solution universelle, mais qui ne tient aucunement compte des propriétés et contraintes des murs.

Enduit chaux sable taloché frisé

Enduit chaux sable taloché frisé

En soi, le doublage est souvent utilisé comme une technique de « cache-misère » pour ne pas avoir à toucher le support ( qui avec l’abondance des ciments, résines, peintures, papiers peints, vous supplient bien souvent de les laisser respirer ) pour se concentrer sur l’aspect final. Le particulier aujourd’hui ( je vais faire une grosse généralité ) fantasme sur les maisons des magazines d’architecture, modernes, épurées et est prêt à mettre plus de 200 000 euros dans une maison parce qu’il a eu le coup de coeur pour des murs blancs bien droit et une cuisine Ikea… sans imaginer l’état de ce qui se cache derrière ces doublages.

Tout n’est pas bon à jeter cependant dans le doublage : il peut être mis en oeuvre si le support a été traité correctement : purgé de tout revêtement étanche susceptible de créer un point de rosé permanent, les trous et les fissures rebouchés, et idéalement un lait de chaux ou un gobais de chaux pour limiter le risque de moisissures à zéro, les ossatures en métal reliées à la terre… Dans ce cas de figure uniquement, et en ménageant une lame d’air, ventilée par l’intérieur, le Placo peu devenir un bon complément aux enduits : il permet le passage aisé des réseaux et scellement d’interrupteurs. Il s’affranchit du mur en pisé, ce qui peut être un avantage en cas de fort risques de fissuration ou de présence de suie ( qui remonte inlassablement dans les enduits ). Sont aspect lisse et droit contraste et met en valeur les parties enduites qui sont plus « humaines » et organiques, avec un jeu de textures plus profond.

Corps d'enduit terre-paille

Corps d’enduit terre-paille

Enduit ou doublage, il convient de doser intelligemment en fonction des contraintes de support, de réseau et de budget.

Stuc à la chaux aérienne et poudre de marbre

Stuc à la chaux aérienne et poudre de marbre